Skip to content
Publicités

Comprendre l’argumentation indirecte dans les genres de l’argumentation au XVIe siècle


Comprendre l’argumentation indirecte dans les genres de l’argumentation au XVIIe siècle


Afin de comprendre pourquoi un grand écrivain du XVIIe siècle comme la Fontaine a utilisé l’argumentation indirecte pour écrire ses apologues ou fables, nous devons tout d’abord nous replacer dans le contexte historique de ce siècle.

Nous sommes en effet sous le règne de Louis XIV, du pouvoir personnel et de la monarchie absolue, et certaines vérités pouvaient être dangereuses à dire ouvertement pour l’auteur et il se devait de contourner la censure. A ce propos, son ami « Fouquet » qui le protégeait fut disgracié et emprisonné par Louis XIV.


Jean de la Fontaine est né en 1621 et est décédé en 1695. Il a donc traversé une importante partie du XVIIe siècle, qui est la période du classicisme en littérature. 

Le Classicisme est un courant esthétique et artistique regroupant l’ensemble des ouvrages qui prennent comme référence esthétique les chefs-d’œuvre de l’Antiquité gréco-latine.

Ces contes et fables (ou apologues), qui combinent l’art du récit et la critique sociale lui valent un immense succès car il peint la société de son temps d’une manière amusante, dans un récit rapide et vite exposé. Il personnifie les animaux en les faisant dialoguer, et acquiert de cette manière une plus grande liberté d’expression.

Leçon sur la Fontaine, le classicisme et l'argumentation indirecte de béatrice Monge


Sujet de dissertation possible sur l’argumentation indirecte :

Quel est, selon vous, l’intérêt d’argumenter de façon indirecte c ‘est-à-dire par message caché ou voilé, à l’aide de récits imagés ?

  • Contexte historique, politique et social difficile
  • Volonté de ne pas choquer le lecteur
  • Efficacité de la persuasion : ironie, humour
  • Regard distancié qui permet l’objectivité
  • Position du moraliste difficile

et aussi :

  • Qualités pour convaincre et persuader
  • L’humour est souvent employé dans l’argumentation indirecte pour séduire le lecteur
  • La satire fait sourire tout en se moquant des défauts
  • Objectivité apparente de la critique pour offrir l’occasion
  • au lecteur d’exercer sa réflexion.
  • Dimension philosophique et universelle.

Pour en savoir plus, ou obtenir une leçon plus approfondie sur l’argumentation indirecte au XVIIe siècle, m’envoyer un message pour me faire part de votre demande. Merci !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :